Fédération Nationale des Victimes de la Route Téléphones : Région Nord : 01.40.07.10.05 ou Région Sud : 05.56.42.28.28
contact plan

Que faut-il savoir pour être bien indemnisé ?

Les aides techniques

Au cours de l'expertise médicale le médecin expert de la compagnie d'assurance adverse et votre propre médecin expert vont déterminer les différentes aides techniques que nécessite votre état.

Par exemple :
  • un fauteuil roulant manuel léger adapté à votre morphologie,
  • un cousin anti escarres,
  • un lit, qu'il soit médicalisé ou non, avec possibilité de relèvement de la tête et des pieds ( électrification ),
  • les reposes pieds et accoudoirs,
  • les arceaux de lit,
  • un oreiller,
  • un matelas anti-escarres,
  • un lève malade,
  • une table de verticalisation,
  • un fauteuil douche,
  • un fauteuil roulant électrique permettant de donner une meilleure autonomie,
  • l'aménagement d'un véhicule permettant votre transport,
  • Si votre handicap n'est pas incompatible avec la reprise de la conduite automobile, l'assurance prendra en charge le coût financier de tous les aménagements nécessaires ( boite automatique, inversion des pédales, commandes au volant ...).
Nous avons même obtenu la prise en charge de l'achat d'un side car pour un accidenté de la route qui souhaitait reprendre la conduite de sa moto.


L'aide humaine

L'aide humaine ou la tierce personne est l'indemnisation d'une aide à la victime qui ne peut plus accomplir certains ou tous les actes de la vie courante à la suite d'un accident.

L'évaluation de cette aide humaine se fera après la consolidation et en principe dans le lieu de vie définitif de la victime.

La jurisprudence, constante désormais, admet que cette indemnisation est accordée même quand c'est un membre de la victime qui l'aide et l'assiste ( conjoint, parents ...)

Le calcul de l'aide humaine est le même qu'il s'agisse d'une tierce personne étrangère ou un membre de la famille.

Aucune réduction de l'indemnité ne peut en résulter.

Les deux médecins experts intervenant de manière amiable et contradictoire vont déterminer votre besoin en aide humaine.

Il sera ainsi déterminé, pour une journée, le nombre d'heures d'intervention :
  • d'une personne du corps médical pour les soins médicaux quotidiens
  • d'une tierce personne non spécialisée ( pour les repas, l'habillage, les transferts, la mise au fauteuil, l'entretien, le ménage, l'assistance aux sorties et promenades ainsi qu'aux transports ...)
  • d'une personne d'astreinte ou de surveillance pendant certaines périodes de la journée et surtout la nuit.
Ce poste d'aide humaine doit être évalué avec une grande précision.

Il va conditionner une grande partie de votre vie future et constitue un des poste le plus important sur la plan financier pour l'assurance.

Cette aide en tierce personne pourra faire l'objet d'une rente annuelle ou d'une capitalisation.

Pour les assurances, qui ont toujours en tête leur intérêt financier, la capitalisation est valable si votre espérance de vie est supérieure à 10 ans.

D'après les dernières jurisprudences, le prix de l'heure est identique pour les heures d'intervention active et les heures d'astreinte et de surveillances de jour comme de nuit.

Le médecin de la F.N.V.R. pourra vous aider à déterminer le déroulement habituel de votre journée afin d'évaluer au mieux votre besoin en tierce personne.



Le projet de vie

L'évaluation des aides techniques et humaines est faite en tenant compte de votre situation au moment de l'expertise de consolidation physique.

Cette évaluation pourra être modifiée au moment de votre consolidation situationnelle, c'est-à-dire quand vous serez dans votre cadre de vie définitif.

Votre environnement définitif devra être un lieu de vie adapté à votre handicap avec un aménagement durable permettant un équilibre situation dans la recherche de votre autonomisation.

Il est en effet souhaitable que vous puissiez bénéficier d'un aménagement, tant de votre lieu d'habitation que de votre environnement.

Par exemple, dans le cas d'une personne tétraplégique, en ce qui concerne les aides techniques, elle pourra bénéficier d'une domotisation environnementale avec un dispositif de contrôle informatique de l'environnement susceptible d'améliorer ses performances.

Pour ces différentes raisons, un examen est souhaitable quelques mois après l'aménagement de votre lieu de vie définitif.


Copyright © F.N.V.R. 2018 - Tous droits réservés. v2.15

Conditions Générales d'Utilisation